Les résidences étudiantes

residence-etudianteLes résidences étudiantes sont constituées d’une centaine de logements en plus de locaux spéciaux telles que laverie, salle de sport, cafétéria. Les appartements sont essentiellement des studios et des T2 meublés et équipés. L’investisseur achète un ou plusieurs appartements situés dans une unique résidence ou dispersés entre plusieurs résidences.

L’investissement en résidence étudiante

Le loueur meublé non professionnel qui réalise un investissement immobilier locatif (via Aktifimmo ou autres) dans une résidence services n’a pas à s’occuper de la gestion de son bien. Il se contente d’acheter le bien, très souvent un studio ou une 2 pièces située dans une résidence étudiante avec services. Puis il confie la gestion à l’exploitant de la résidence. Un bail commercial sera signé à l’occasion. L’exploitant sélectionnera lui-même les locataires, réalisera l’état des lieux à leur arrivée dans le logement, signera un bail avec eux, percevra les loyers et assurera la gestion du bien. Ainsi, le loueur meublé non professionnel concrétisera son investissement, et ce, bien que celui-ci se trouve éloigné de son lieu d’habitation. Il percevra le loyer qui lui revient après déduction des frais de gestion à verser à l’exploitant pour la location d’appartements (source: lesclesdumidi.com). Investir dans une résidence étudiante c’est enfin limiter les risques de retards de paiement. À noter toutefois que pour accéder à la qualité de LMNP, le bien acheté doit être loué par bail commercial pendant au moins 9 ans et les loyers annuels générés inférieurs à 23 000 € TTC.

Obtenez de précieux conseils avec lefigaro.fr pour investir en toute tranquillité dans une résidence étudiante: http://www.lefigaro.fr/immobilier/2011/10/03/05002-20111003ARTFIG00828-investir-dans-une-residence-pour-etudiants.php.

La défiscalisation adaptée aux résidences étudiantes

En 2010, l’acquéreur récupérait 25 % du montant de son acquisition sous forme d’une réduction d’impôt étalée sur 9 ans. En 2011 et 2012, la réduction d’impôt a été diminuée puisqu’elle est de 20 %. Quant au montant de l’investissement, il est plafonné à 300 000 €. Cela signifie qu’une acquisition dans une résidence étudiante permettra à l’investisseur d’obtenir une réduction d’impôt maximale de 75 000 €. Si la réduction d’impôt est supérieure à l’impôt dont le propriétaire est redevable, la différence est reportée sur les 6 prochaines années. Par ailleurs, un investissement locatif non professionnel dans une résidence étudiante engendre une économie de TVA définitivement acquise au bout de 20 ans. Quant aux déficits de l’opération, ils peuvent faire l’objet de reports sur les revenus de même nature. Enfin, les revenus sont soumis au régime d’imposition du BIC non professionnel et les loyers sont nets d’impôts sur une période allant jusqu’à 30 ans contrairement à l’immobilier dans les Alpes de haute Provence http://www.lesclesdumidi-04.com pour acheter un appartement.

Les conditions d’éligibilité

Les conditions à remplir pour être reconnu LMNP sont peu contraignantes. L’achat immobilier doit porter sur un logement neuf ou en Vente en l’État Futur d’Achèvement (VEFA) en résidence étudiante. Avant la conclusion de la vente, le promoteur fixe une date de livraison et souscrit une garantie bancaire d’achèvement. Dès réception de votre bien, la pérennité et la régularité du loyer sont assurées par un bail de 9 ans minimum et le non pris en compte du taux d’occupation de la résidence secondaire. La location doit être effective dans le mois qui suit l’achèvement ou l’acquisition du logement. Les revenus locatifs sont nets de charges et revalorisés en fonction du coût de la construction. A la fin du bail, le propriétaire peut soit le prolonger soit vendre ses biens.

 

Il ont investi dans une résidence étudiante et partage leur expérience avec vous sur le forum aufeminin.com.

Leave a Reply